Navigation – Plan du site

Préface

Jean-Claude Poitelon
p. 7-15

Entrées d'index

Thèmes :

bibliographie

Géographie :

Pays basque (France)

Chronologie :

20e siècle
Haut de page

Texte intégral

1Dois-je l’avouer ? Je n’ai pas totalement atteint mon objectif. J’avais rêvé de rassembler, dans le domaine des publications périodiques, l’intégralité du patrimoine basque, sans qu’aucun titre échappe à ma recherche. À cette fin je n’ai certes pas ménagé mes efforts. Durant quinze ans, j’ai sans doute pris contact avec plus de cinq cents personnes, multipliant les séjours à Bayonne, à Biarritz et dans l’ensemble du Pays basque; durant ce temps mes appels téléphoniques se comptent par milliers.

2Le bon accueil que j’ai reçu a de plus facilité mon action, et surtout l’aide particulièrement efficace de quelques personnes. Je veux citer d’abord Arnaud Duny-Pétré, la famille d’Eugène Goyheneche, en particulier Jean-Pierre Goyheneche, la famille Hannoun et, à la mairie de Biarritz, Annie Rode. Je ne peux davantage oublier Jean-Claude Larronde, Cyprien Arbelbide, Michel Oronos, Jean-Philippe Ségot, Anne-Marie Bordes, Agnès Dufau, Robert Poupel, l’abbé Pierre Bordagaray et le père Marcel Etchehandy. Et tant d’autres !

3Mes collègues des bibliothèques et des archives m’ont aussi apporté leur précieux concours: la Bibliothèque municipale de Bayonne, Josiane Dubert; le Musée basque, Jean Pagola; la Bibliothèque municipale de Bordeaux, Hélène de Bellaigue et Isabelle Prim; les Archives départementales à Pau.

4Au terme de ces longues recherches, nombreuses et parfois obstinées, et grâce à la collaboration de tant de personnes, ont pu être rassemblés des centaines de titres et des milliers de fascicules, versés au fur et à mesure à la Bibliothèque nationale de France, dont les collections ont été considérablement enrichies. La bibliographie qui suit atteste l’importance des résultats; elle décrit quelque 1375 périodiques basques parus en France de 1944 à 2004, représentés maintenant à 90 % dans les collections nationales. Jusque-là aucune bibliothèque n’en regroupait guère plus de 500.

5J’ai cependant conscience de n’avoir pas atteint l’exhaustivité recherchée. Il existe tant d’associations: le statut de plusieurs milliers d’entre elles est déposé à Bayonne. Il paraît tant de publications éphémères, qui n’auront diffusé que quelques numéros, parfois un seul. Comment n’en laisser échapper aucune ! Cette bibliographie ne met pas un point final à l’inventaire; d’autres pourront venir la compléter.

6*

7Dans un premier temps, dans les années quatre-vingt, un inventaire des périodiques en langue basque de la Bibliothèque Nationale avait été entrepris. J’avais reçu l’excellente collaboration d’Aline Roby-Lattès, qui fut longtemps la spécialiste de basque de la bibliothèque. Nous n’avons recensé au total qu’une centaine de titres, de toutes époques et de tous pays. C’est à cette occasion que nous avons pris conscience des lacunes de ce fonds. C’est alors que j’ai fait ce rêve de pouvoir les combler.

Limites de la bibliographie

8Ce volume recense les publications périodiques parues en France, au Pays basque, de 1944 à 2004, quelles qu’en soient la nature, l’importance, la durée et la périodicité. Hors du Pays basque, n’ont été retenus que les titres diffusés par des associations basques, dans quelques grandes villes. Certaines publications pourront sembler mineures: il a été considéré que tout pouvait être un jour matière à recherche et contribuer à la connaissance de la vie locale.

9Ne sont recensées dans ce volume ni les publications éditées hors du Pays basque et concernant l’ensemble du département des Pyrénées-Atlantiques ou de la région Aquitaine, ni les éditions locales de journaux régionaux ou transfrontaliers, ni les publications des réfugiés basques espagnols, qui méritent des études spécifiques et dont les collections les plus nombreuses sont aujourd’hui conservées au sud de la Bidassoa.

10La plupart des titres recensés (90 %) figurent dans les bases bibliographiques ou catalographiques nationales, notamment dans la base de la Bibliothèque nationale de France (www.bnf.fr). Un astérisque distingue les titres qui n’y figuraient pas en août 2008.

Rédaction des notices

11Les règles suivies dans cette bibliographie sont proches de celles de la Bibliographie de la presse française politique et d’information générale des origines à 1944. 64 – Pyrénées-Atlantiques, dont ce volume constitue, dans une certaine mesure, et pour le Pays basque, la suite chronologique.

Titre et sous-titre

12– Les titres successifs d’un périodique ne sont pas regroupés dans une seule notice; à chaque titre correspond une notice; les notices sont reliées par des notes.
– En revanche les variations mineures du titre, n’affectant pas le classement alphabétique de la notice, sont indiquées à la suite, entre crochets, introduites par le mot puis ou le mot ou. Les titres éphémères et certaines variations peuvent aussi être précisés en note.
– Pour les titres bilingues, la préférence est donnée au titre qui s’impose par la typographie ou qui correspond, d’après le texte, au choix de l’éditeur. Les autres titres sont indiqués en note.
– Les sous-titres successifs sont reproduits; si les variations sont trop nombreuses, un choix est opéré, signalé par une note.
– Sont placés entre accolades les mots d’un titre, ou d’un sous-titre, qui disparaissent par la suite.
– Sont placés entre crochets les lettres qui tombent ou varient dans l’orthographe d’un mot, le développement des abréviations et les compléments rédactionnels jugés nécessaires.

Périodicité

13La périodicité ou les périodicités successives sont indiquées, en italique, lorsqu’elles ne sont pas déjà annoncées, en français, dans le titre ou le sous-titre. Lorsqu’elles ne peuvent être déterminées, il n’est rien mentionné.

Dates bibliographiques et numérotations

14– Dans toute la mesure du possible, les dates exactes de début et de fin de publication sont précisées. Lorsqu’elles n’ont pu être connues, elles sont remplacées par le signe […], mis à la place des deux dates ou de l’une des deux dates. Dans ce cas, et pour limiter l’imprécision, on a le plus souvent possible indiqué en note à quelle date il était certain que le périodique paraissait déjà, ou paraissait encore, d’après des collections conservées ou des renseignements recueillis.
– Quand le périodique lui-même n’est pas daté, on a rétabli les dates qui sont alors placées entre crochets, ou utilisé l’abréviation s.d. (sans date).
– À la suite des dates et entre parenthèses, sont données les numérotations correspondantes.
– On a distingué autant de périodes successives que nécessaire pour faire apparaître clairement les interruptions et les changements de numérotation.
– La flèche après dates et numérotations indique que le périodique paraît toujours en 2004.

Ville d’édition

15La ville ou les villes simultanées ou successives d’édition sont données, dans la langue adoptée par le périodique. Quand le lieu d’édition n’est pas précisé sur la publication, on a rétabli le nom de la ville qui est alors placé entre crochets, ou utilisé l’abréviation s. l. (sans lieu).

Format

16Le format ou les formats successifs sont précisés, hauteur et largeur en commençant par la hauteur en centimètres. Quand le format a varié trop souvent, on a donné les formats extrêmes.

Notes

171. Notes descriptives, c’est-à-dire complétant la description donnée dans le corps de la notice; ces notes sont classées dans l’ordre suivant:

18– Définition, dans certains cas, du type de périodique (bulletin municipal, bulletin paroissial…), lorsque cela n’apparaît pas clairement, en français, à la lecture du titre et du sous-titre.
– Date à laquelle on peut affirmer que le périodique paraissait déjà ou paraissait encore, d’après les collections conservées ou les renseignements recueillis, lorsque les dates bibliographiques ne sont pas connues.
– Publications annexes: spécimens, numéros spéciaux, suppléments, tables cumulatives.
– Autres titres: il s’agit des titres non retenus dans le corps de la notice: titres éphémères, titres en d’autres langues, titres de couverture. Ici également sont précisés les noms de collectivités figurant au-dessus des titres.
– Langue ou langues du texte systématiquement précisées; lorsque de deux langues l’une n’est utilisée que pour une minorité de textes (évaluation par sondages de 25 à 5 %), on a adopté la formule: quelques textes en…; en dessous de 5 % il n’est rien mentionné. Remarquons ici que les publications rédigées entièrement en basque ou bilingues représentent près de 15 % du total; si l’on ajoute les titres dont le texte comporte de 5 à 25 % de basque, ce pourcentage pourrait être doublé.
– Collectivités, publiques ou privées, responsables, introduites par le texte rédactionnel: Publ. par. Lorsque le nom apparaît, en français, dans le titre ou le sous-titre, il n’est pas répété en note. À la suite le nom de la ville, siège de la collectivité, est précisé, entre crochets. Le nom des responsables (directeur, gérant, rédacteur en chef) n’est donné que dans quelques cas particuliers.
– Diverses autres notes descriptives.

192. Notes de liaison, c’est-à-dire établissant un lien entre le périodique et d’autres périodiques: filiations (titre précédent et suivant), fusions, éditions différentes, suppléments périodiques…

20– –

Abréviations et signes

Abréviations

21avr. Avril
cm centimètre
couv. Couverture
déc. Décembre
dir. Directeur
dir. publ. directeur de la publication
éd. Edition
févr. Février
impr. Imprimé
janv. Janvier
juil. Juillet
n.s. nouvelle série
n° numéro
nov. novembre
oct. octobre
p. page
prosp. Prospectus
publ. Publié
réd. rédacteur en chef
rééd. Réédition
réimpr. Réimpression
s. série
s.d. sans date
s.gén. série générale
s.l. sans lieu
sem. Semestre
sept. Septembre
spéc. Spécimen
suppl. supplément
t. tome
tb table
tb gén. table générale
trad. Traduction
trim. Trimestre
vol. volume

Signes

22* en tête d’une notice : signale les titres qui ne figurent pas dans la base de la BNF (en août 2008)
→ à la fin des dates bibliographiques : périodique vivant en 2004
{ } partie d’un titre ou d’un sous-titre qui disparaît
[ ] partie d’un titre qui s’ajoute ou se modifie (avec puis ou ou); développement d’abréviations; lettre d’un mot qui tombe; complément rédactionnel d’un titre
[?] suit un élément bibliographique qui n’est pas sûr
[…] remplace une date bibliographique inconnue (date de début ou de fin ou les deux dates)
/ dans le format : limites entre lesquelles a varié une dimension. Ex : 22/25 cm

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Claude Poitelon, « Préface », Lapurdum [En ligne], 12 | 2008, mis en ligne le 01 avril 2011, consulté le 17 septembre 2014. URL : http://lapurdum.revues.org/1637

Haut de page

Auteur

Jean-Claude Poitelon

ancien chef de service
Bibliothèque nationale de France

Haut de page

Droits d'auteur

Poitelon J.C. | IKER

Haut de page