Navigation – Plan du site
Comptes rendus -- Liburu ikertzeak

Caro Baroja, Julio : Le mythe du caractère national : méditations à rebrousse-poil, traduit par Jean-Paul Cortoda[?], [titre original : El mito del carácter nacional. Meditaciones a contrapelo, 1970], Ed. Dufourg-Tandrup, Presses Universitaires de Bordeaux, 2001, 104 p.

Charles Videgain
p. 367-368

Entrées d’index

Thèmes :

littérature

Chronologie :

20e siècle
Haut de page

Texte intégral

1Julio Caro Baroja n'est pas assez connu en français : on connaît surtout deux ouvrages fondamentaux comme Les sorcières et leur monde et Le Carnaval. Il faut donc saluer l'initiative qui voit publier un ouvrage dont le titre même est révélateur et dont tout l'intérêt est souligné dans l'introduction sous la plume de Bernard Traimond, du département d'anthropologie de l'Université Victor Segalen Bordeaux 2. Je formulerai cependant une remarque sur le caractère de nouveauté prêté à cette édition : en effet il n'est pas exact de dire que les deux ouvrages cités ci-dessus sont les seuls ouvrages de J. Caro Baroja publiés en français. Ce même Mythe du caractère national a bel et bien déjà été publié en 1975 à Lyon aux éditions Féderop, collection minorités nationales, dans la même traduction du même traducteur (appelé Cortada en 1975, Cortoda en 2001). La qualité de présentation de l'édition de 2001 est parfois défaillante. L'introduction (elle est inédite quant à elle) souffre de quelques défauts de forme ; on trouvera par exemple une phrase identique à quelque chose près p. 8 en fin du deuxième paragraphe et p. 9 en fin du troisième paragraphe, et la cohérence du texte dans ces pages-là n'est pas assurée. La traduction elle-même méritait d'être rafraîchie -certes l'écriture de Caro Baroja n'est pas des plus linéaires- et surtout elle aurait dû être mieux corrigée qu'en 1975 : voir par exemple le passage suivant p. 26 : « je considère que parler du caractère national.... quelle que façon que ce soit » ! Par-delà ces imperfections, reste que la méthode de travail de « don Caro », peu soucieux de grandes fresques sur des données de deuxième main mais se basant sur une érudition dense, est bien décrite. Reste aussi l'avertissement de J. Caro Baroja : « En somme, cette histoire de caractère national est un mythe menaçant et dangereux, comme le furent beaucoup de ceux de l'Antiquité païenne. Mais peut-être n'a-il pas leur grandeur et leur profondeur. C'est un mythe pour faire beaucoup et mal parler les gens de leur clocher, et Hume avait raison de dire que la masse le porte a des formulations extrêmes, et l'on entend par masse aujourd'hui bien des gens qui ne croient pas y appartenir ». Il faut lire don Caro.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Charles Videgain, « Caro Baroja, Julio : Le mythe du caractère national : méditations à rebrousse-poil, traduit par Jean-Paul Cortoda[?], [titre original : El mito del carácter nacional. Meditaciones a contrapelo, 1970], Ed. Dufourg-Tandrup, Presses Universitaires de Bordeaux, 2001, 104 p. », Lapurdum, 7 | 2002, 367-368.

Référence électronique

Charles Videgain, « Caro Baroja, Julio : Le mythe du caractère national : méditations à rebrousse-poil, traduit par Jean-Paul Cortoda[?], [titre original : El mito del carácter nacional. Meditaciones a contrapelo, 1970], Ed. Dufourg-Tandrup, Presses Universitaires de Bordeaux, 2001, 104 p. », Lapurdum [En ligne], 7 | 2002, mis en ligne le 01 juin 2009, consulté le 27 juin 2017. URL : http://lapurdum.revues.org/1068

Haut de page

Auteur

Charles Videgain

UPPA & IKER 5478 CNRS
charles.videgain@univ-pau.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Videgain X. | IKER

Haut de page
  • Logo Iker
  • Revues.org